fbpx

Les invités et conversations

Rencontres 7e Art Lausanne se distingue pour la seconde fois par la stature de ses invités, de grands noms dont les oeuvres ont nourri l’histoire du cinéma et marqué l’imaginaire collectif. Des artistes majeurs, que les spectateurs pourront rencontrer lors de conversations inédites à l’ECAL, Paderewski et au Capitole et lors de la projection de leurs films à (re)découvrir sur grand écran.

Jean-Jacque Annaud

Jean-Jacques Annaud

 

Mondialement reconnu pour son œuvre et ses défis cinématographiques, Jean-Jacques Annaud développe, dès son premier long métrage, La victoire en chantant (Oscar du meilleur film étranger en 1977), un indéfectible attrait pour les cultures du monde et la réalisation de films spectaculaires. Après Coup de tête (1979), devenu culte, où il dirige Patrick Dewaere, La Guerre du feu (César du Meilleur Film et du Meilleur réalisateur, 1981) le consacre sur le plan international. Dès lors, il ne cesse d’enchaîner les succès et de varier  les genres : Le Nom de la rose (1986, César du Meilleur film étranger), L’Ours (1988, César du Meilleur réalisateur), L’Amant (1992), Sept ans au Tibet (1994), ou encore Deux Frères (2004). En 2018, Jean-Jacques Annaud dirige Patrick Dempsey pour la mini-série adaptée du best-seller de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Québert.

 

Conversation

Vendredi 8 mars, 18h30, ECAL

En conversation avec Lionel Baier, responsable du département cinéma de l’ECAL

 

Films

Le Nom de la rose, samedi 9 mars, 19h, Le Capitole, présenté par Jean-Jacques Annaud

L’Ours, dimanche 10 mars, 10h, Le Capitole, présenté par Jean-Jacques Annaud

 

Jean-Jacques Annaud présentera également

Un chien Andalousuivi de Freaks, vendredi 8 mars, 15h30, Cinématographe

Agnes Jaoui

Agnès Jaoui

 

Actrice, scénariste, réalisatrice et chanteuse, Agnès Jaoui est la femme la plus récompensée du cinéma français avec six César. Elle développe avec Jean-Pierre Bacri un style d’écriture au théâtre et au cinéma qui leur apporte rapidement une reconnaissance publique et critique. En 2000, elle réalise Le Goût des autres qui est nommé pour l’Oscar du Meilleur Film Étranger et reçoit deux César dont celui du Meilleur Film. Comme une image (2004), son deuxième long métrage, remporte le Prix du Meilleur Scénario au Festival de Cannes. Toujours coécrit avec Jean-Pierre Bacri, son cinquième film, Place publique, est sorti en 2018. Elle est également à l’affiche de plus de trente films en tant que comédienne, travaillant notamment avec Cédric Klapisch, Alain Resnais, Blandine Lenoir ou Bruno Podalydès.

 

Conversation

Samedi 9 mars, 17h, Ecal

En conversation avec Lionel Baier, responsable du département cinéma de l’ECAL

 

Film

Le Goût des autres, vendredi 8 mars, 16h30, Paderewski. Suivi d’une discussion avec Agnès Jaoui.

Paul Auster

Paul Auster

 

Paul Auster est un écrivain, scénariste, auteur de théâtre et réalisateur américain. Traduit dans le monde entier, il écrit notamment L’invention de la solitude, Moon Palace, Le livre des illusions ou Trilogie new-yorkaise, qui  gurent parmi ses plus grands succès littéraires. Amoureux de cinéma et se considérant davantage conteur que romancier, il se tourne naturellement vers l’écriture de scénarios et la réalisation de films, dont Smoke et Brooklyn Boogie en 1995, Lulu on the Bridge en 1998 – sélectionné au Festival de Cannes –, et The Inner Life of Martin Frost, inédit en Suisse, en 2007, sur la mystérieuse rencontre entre un romancier et sa muse. Paul Auster est membre de l’Académie américaine des arts et des lettres et Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. Il habite Brooklyn, New York.

 

Conversation

Samedi 9 mars, 11h, Le Capitole

En conversation avec Darius Rochebin, journaliste RTS. Conversation suivie de la projection de The Inner Life of Martin Frost.

 

Films

Lulu on the Bridge, vendredi 8 mars, 21h, Cinématographe, présenté par Paul Auster

The Inner Life of Martin Frost, Samedi 9 mars, 11h, Le Capitole. (Présenté lors de sa conversation juste avant)

Smoke, Dimanche 10 mars, 15h30, Cinématographe, présenté par Paul Auster

Andrei Zviaguintsev

Andreï Zviaguintsev

 

Célébré dans le monde entier, Andreï Zviaguintsev est l’un des fers de lance du cinéma russe contemporain. Après avoir commencé sa carrière en tant que comé- dien dans les années 1990, il est révélé au grand public en 2003 avec son premier film, Le Retour, qui remporte le Lion d’Or et le Prix du meilleur premier film à Venise. Andreï Zviaguintsev a créé depuis une  filmographie d’une profonde cohérence et récolté de nombreux prix, notamment au Festival de Cannes. De Léviathan (2014, Prix du scénario à Cannes et Golden Globe du meilleur film en langue étrangère) jusqu’à Faute d’amour en 2017, qui remporte le César du meilleur film étranger et le Prix du Jury au Festival de Cannes, en passant par Le Bannissement (2008) et Elena (2012), Andreï Zviaguintsev compte, à 55 ans, parmi les réalisateurs les plus influents de sa génération.

 

Conversation

Vendredi 8 mars, 17h, ECAL

En conversation avec Lionel Baier, responsable du département cinéma de l’ECAL

 

Films

Elena, vendredi 8 mars, 20h30, Le Capitole. Présenté par Andreï Zviaguintsev

Léviathan, samedi 9 mars, 21h, Cinématographe. Présenté par Andreï Zviaguintsev

Jean-Paul Rappeneau

Jean-Paul Rappeneau

 

D’abord scénariste pour Louis Malle, Philippe de Broca et quelques autres, Jean-Paul Rappeneau tourne un premier film en 1966, La Vie de Château, Prix Louis Delluc, et grand succès public. Même accueil plus tard pour Les Mariés de l’An Deux, Le Sauvage et Tout feu tout flamme. Plus tard encore, Bon Voyage et Belles Familles clôtureront le cycle de ses «comédies sur un sujet grave». Mais entre-temps, l’adaptation au cinéma du Hussard sur le toit, de Jean Giono, et celle, triomphale, du Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, rappelleront que Jean-Paul Rappeneau, avant d’être un amoureux des images, est d’abord un amoureux des livres.

 

Conversation

Samedi 9 mars, 14h30, Le Capitole

En conversation avec Anne Brochet, Vincent Perez et Frédéric Maire, directeur de la Cinémathèque suisse, à la suite de la projection de Cyrano de Bergerac (14h30).

 

Film

Cyrano de Bergerac, samedi 9 mars, 14h30, Le Capitole (suivi d’une Conversation avec Jean-Paul Rappeneau)

 

Jean-Paul Rappeneau présentera également Blanche-Neige et les Sept Nains, dimanche 10 mars, 10h30, Paderewski

Joel Coen

Joel Coen

 

Joel Coen écrit, produit et réalise des films depuis 35 ans. Scénariste et réalisateur américain de génie, il travaille avec son frère, le producteur Ethan Coen, et forme avec lui le duo culte des « Frères Coen». Ses films ont remporté les plus prestigieuses distinctions, dont deux Oscar pour Fargo (1997) et quatre pour No Country for Old Men (2008). À Cannes, Barton Fink obtient la Palme d’Or en 1991, The Barber a reçu le prix de la mise en scène en 2001 et Inside Llewyn Davis remporte le Grand Prix en 2013. The Ballad Of Buster Scruggs, qui vient de paraître sur Netflix, est son 18e long métrage.

 

Conversation

Samedi 9 mars, 15h, ECAL

Joel Coen et Bruno Delbonnel, en conversation avec Lionel Baier, responsable du département cinéma de l’ECAL

 

Films

No Country for Old Men, jeudi 7 mars, 18h, Pathé Galeries.

The Ballad of Buster Scruggs(film d’ouverture), jeudi 7 mars, 18h, Le Capitole. Présenté lors de la Cérémonie d’ouverture par Joel Coen et Bruno Delbonnel

Inside Llewynd Davis, Samedi 9 mars, 17h30, Pathé Galeries. Présenté par Joel Coen et Bruno Delbonnel

Nathaniel Méchaly

Nathaniel Méchaly

 

Compositeur et musicien français, Nathaniel Méchaly débute en 2004 comme compositeur pour le cinéma avec Avanim de Raphael Nadjari. Il poursuit entres autres avec Revolver de Guy Ritchie et contribue à la réussite de la trilogie Taken(1,2 et 3) dont la bande originale du premier volet remporte deux BMI Award à Londres puis à Los Angeles.En 2014, il remporte le prix du meilleur compositeur avec Shigeru Umebayashi pour leur musique de the Grandmaster réalisé par Wong Kar Waï au 8ème festival du film d’Asie.Plus récemment, il compose le score de Jour polaire, la série franco-suédoise avec Leïla Bekhti sur Canal+. Après avoir signé la musique de la saison 3 de la série Kaboul Kitchen, il retrouve Wong Kar Wai en 2017 pour sa dernière production, See You Tomorrow.En 2018, on le retrouve sur Netflix pour la musique du documentaire 13 novembre, réalisé́ par Jules et Gédéon Naudet. Il travaille également avec Roschdy Zem pour son dernier film Persona non grata.

 

Conversation

Vendredi 8 mars, 15h, Ejma

En conversation avec Alfred Lot, réalisateur, et Julien Feltin directeur de l’Ejma

Jeremy Thomas

Jeremy Thomas

 

En 45 ans de carrière, Jeremy Thomas a produit plus de soixante films et travaillé avec les plus grands réalisateurs : Nicolas Roeg, Nagisa Oshima, Bernardo Bertolucci, David Cronenberg, Jim Jarmusch, Wim Wenders, Stephen Frears ou Terry Gilliam. En producteur visionnaire, il a largement contribué à écrire l’histoire du cinéma indépendant. En témoignent les nombreux chefs-d’œuvre qu’on lui doit, tels Le Dernier Empereur (lauréat de neuf Oscar), Crash, Le Festin nu ou Furyo. Il a également réalisé un film, All the Little Animals, en 1998.

 

Conversation

Jeudi 7 mars, 16h, Ecal

En conversation avec Lionel Baier, responsable du département cinéma de l’ECAL

 

Films

Sexy Beast,vendredi 8 mars, 18h30, Cinématograhe

Naked Lunch, samedi 9 mars, 15h30, Cinématographe, présenté par Jeremy Thomas

The Last Emperor(Le Dernier Empereur), version restaurée 3D

Jeudi 7 mars 20h30, Pathé Flon

Dimanche 10 mars, 11h , Pathé Flon, présenté par Jeremy Thomas

Matt Dillon

 

Matt Dillon est un acteur et réalisateur américain qui a fait ses débuts au cinéma à la fin des années 1970 et s’est imposé comme le nouveau James Dean pour ses rôles d’ado dans des films tels que Rumble Fish et Outsiders (1983) de Francis Ford Coppola. À partir de la fin des années 1980, Dillon diversifie son répertoire et se distingue grâce à des films comme Drugstore Cowboy (1989) et To Die For de Gus Van Sant (1995), et casse définitivement son image de playboy avec Mary à tout prix des frères Farrelly (1998). Dans les années 2000, il réalise City of Ghosts (2002) avant de jouer dans les films Factotum (2005), You, Me and Dupree (2006) ou Crash (2004) de Paul Haggis, pour lequel il remporte un Independent Spirit Award et est nommé pour l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. En 2018, au Festival de Cannes, il montait les marches aux côtés de Lars Von Trier pour son rôle de serial killer dans The House that Jack Built.

 

Conversation

Dimanche 10 mars, 14h, Paderewski

En conversation avec Pierre Philippe Cadert, journaliste (La Première). Juste après la projection de Factotum (14h).

 

Films

Factotum, dimanche 10 mars, 14h, Paderewski. Film suivi d’une conversation avec Matt Dillon.

 

Drugstore Cowboy(film de clôture), dimanche 10 mars, 18h, Le Capitole. Présenté par Matt Dillon lors de la Cérémonie de clôture.

#Suivez-nous sur Instagram