Les invités 2018

Rencontres 7e Art Lausanne invite des personnalités d’envergure internationale dont les œuvres ont nourri l’histoire du cinéma et marqué l’imaginaire collectif. Venez rencontrer ces artistes majeurs lors de Rencontres inédites. Vous découvrirez leurs parcours et leur façon de travailler, mais aussi, à la lumière de leur expérience, comment ils envisagent l’avenir du cinéma et de leur métier.

CHRISTOPHER WALKEN

 

Né le 31 mars 1943 à New York, Christopher Walken est un acteur et danseur américain. Il a interprété au cours de sa carrière une grande variété de rôles. Parmi les plus connus, on peut citer: The Deer Hunter (1978), de Michael Cimino, qui lui vaut l’Oscar du meilleur second rôle, Dead Zone (1983) de David Cronenberg, At Close Range (1986) de James Foley, King Of New-York (1990) et The Funeral (1996) d’Abel Ferrara, Pulp Fiction (1994) de Quentin Tarantino, Batman Returns (1992) et Sleepy Hollow (1999), de Tim Burton. En 2002, il est nommé pour l’Oscar du meilleur second rôle et remporte le BAFTA Award pour Catch Me If You Can de Steven Spielberg. Les plus jeunes le connaissent aussi pour sa performance de danse dans le clip Weapon of Choice (2001) de Fat Boy Slim.

BARRY LEVINSON

 

Barry Levinson naît en 1942 à Baltimore et débute sa carrière en tant que scénariste de séries télévisées. Son talent d’écriture est mis en lumière en 1976, grâce à sa collaboration avec Mel Brooks. Il fait ses premiers pas derrière la caméra en 1982, et réalise la comédie Diner d’après l’un de ses scénarios. La consécration arrive une année après le succès critique de Good Morning, Vietnam (1987) avec les 4 Oscars de Rain Man. Touche-à-tout, Barry Levinson s’est attelé à tous les genres, allant du drame (Avalon, Sleepers) au film de mafia (Bugsy), en passant par la science-fiction (Sphere) et la satire sociale (Wag the Dog).

DARREN ARONOFSKY

 

Natif de Brooklyn, Darren Aronofsky s’est fait remarquer grâce à Supermarket Sweep, son film de fin d’études à Harvard. Reçu à l’American Film Institute, il réalise son premier long métrage Pi (1988), un thriller psychologique primé au Festival de Sundance. Il adapte ensuite un roman d’Hubert Selby Jr., Requiem for a Dream, une descente aux enfers polyphonique devenue la référence de toute une génération. Cinéaste des méandres tortueuses de l’esprit humain, il sonde les reflets sombres de ses personnages, et signe encore cinq films puissants en émotions, comme The Wrestler et Black Swan.

HUGH HUDSON

 

Féru de cinéma depuis l’enfance, le cinéaste britannique Hugh Hudson a réalisé une quantité de films institutionnels avant de triompher à Hollywood avec Les Chariots de feu (1981), un premier long métrage couronné de quatre Oscars. Trois ans plus tard, Greystoke, la légende de Tarzan, vient confirmer les espoirs placés en lui. Après Revolution, le portrait d’un trappeur durant la guerre d’indépendance, Hugh Hudson se recentre autour de la publicité tout en revenant ponctuellement à la fiction, comme récemment, avec le film historique Altamira.

MICHEL HAZANAVICIUS

 

Né à Paris en 1967, Michel Hazanavicius fait des études d’art avant de commencer sa carrière en 1988 aux côtés des Nuls. Il réalise des films de détournement pour Canal+, dont La Classe américaine en 1993. En 2006, il réalise OSS 117: Le Caire, nid d’espions, un film d’espionnage décalé avec Jean Dujardin, qu’il retrouve trois ans plus tard pour OSS 117: Rio ne répond plus. Mais la reconnaissance internationale arrive grâce à The Artist, brillamment porté par Dujardin et Bérénice Bejo, qui se voit récompensé, l’année suivante, de cinq Oscars. Il crée, en 2017, la société de production Les Compagnons du Cinéma, avec laquelle il produit son dernier film Le Redoutable.

THOMAS VINTERBERG

 

Né en 1969 à Copenhague, Thomas Vinterberg a étudié le cinéma à l’Ecole Nationale du Film du Danemark avant de cosigner avec Lars von Trier la charte du Dogme95. Conçu comme un vœu de chasteté cinématographique en réaction aux superproductions américaines, ce manifeste prône l’épure et le réalisme à travers des films débarrassés de leurs artifices. En adéquation avec ces règles, il filme une réunion de famille cathartique dans l’impitoyable Festen, lauréat du Prix spécial du Jury à Cannes. Le cinéaste va par la suite tenter des expériences anglo-saxonnes (It’s All About Love) tout en revenant ponctuellement aux sources avec des films comme Jagten, un drame crépusculaire sur un professeur détruit par un mensonge d’enfant.

TIM POPE

 

Tim Pope est un réalisateur de films britannique connu essentiellement pour ses vidéos clips. Nombreux sont les artistes qui citent son travail comme étant le plus influent au monde. Connu pour être le réalisateur exclusif des vidéos de The Cure, de 1981 à 1997, il a aussi travaillé pour des musiciens comme David Bowie, Talk Talk, The The, Iggy Pop, Les Rita Mitsouko, Neil Young, Queen ou Fatboy Slim. Parallèlement, il réalise également des shows télévisés, des courts-métrages, des films de concerts et un film, The Crow, la cité des anges à Hollywood en 1996. Il donne des cours de cinéma et de réalisation dans de nombreuses universités et écoles de cinéma.

ALEXANDRE DESPLAT

 

Alexandre Desplat est un compositeur de musique de films français très demandé pour les grandes productions internationales. Entre autres récompenses, il vient de décrocher son deuxième Oscar pour la bande-originale de The Shape of Water. L’ambiance fin du monde de Godzilla, c’est lui, tout comme la grâce exclusive de The Queen. Formé dans le classique, avec un passé de flûtiste virtuose, ce passionné des œuvres de John Williams a su mettre sa créativité au service du film fantastique, comme Valérian et la Cité des mille planètes, de Luc Besson.

FANNY ARDANT

 

Révélée à la télévision par Les dames de la côte, de Nina Companeez, Fanny Ardant trouve son premier grand rôle au cinéma avec La femme d’à côté de François Truffaut. Elle enchaîne avec des réalisateurs aussi passionnants et différents qu’Alain Resnais, Costa Gavras, Claude Lelouch ou Yves Angelo. Alternant cinéma d’auteur et comédies populaires, elle remporte le César de la meilleure actrice en 1996 avec Pédale Douce de Gabriel Aghion. En 2009, elle réalise son premier film Cendres et sang, présenté en sélection officielle (hors-compétition) à Cannes. Dernièrement elle a dirigé Gérard Depardieu dans Le Divan de Staline, son troisième film en qualité de réalisatrice.

LÉA SEYDOUX

 

Révélée par les brillants représentants de la nouvelle génération du cinéma d’auteur comme Christophe Honoré, elle est vite remarquée au Etats-Unis grâce à un rôle dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino. En 2010, elle tourne notamment dans Robin des Bois de Ridley Scott, puis dans Mission impossible – Protocole fantôme. En parallèle de ses films étrangers, elle continue à tourner en France. Elle joue dans Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot et dans le film d’Ursula Meier, L’Enfant d’en haut, deux films salués par la critique. En 2013, elle reçoit la Palme d’or du festival de Cannes pour son rôle dans La vie d’Adèle. Récemment James Bond Girl dans le dernier 007 Spectre, on la retrouve en 2016 chez Xavier Dolan dans Juste la fin du monde. Prochainement, les spectateurs la découvriront dans Kursk, le nouveau film de Thomas Vinterberg.

STEPHEN APKON

 

Stephen Apkon est un cinéaste et entrepreneur social. Il est le fondateur et ancien directeur exécutif du Jacob Burns Film Centre de New York, un centre de cinéma et d’éducation à but non lucratif. Ouvert en 2001, le JBFC est devenu une institution cinématographique de premier plan aux États-Unis, avec un conseil d’administration qui comprend entre autres Steven Spielberg, Ron Howard et Jonathan Demme. Disturbing the Peace est son premier film. Stephen Apkon est l’auteur du livre de référence, The Age of the Image : Redifining Literacy in a World of Screens, préfacé par Martin Scorsese.

SUZANNE BIER

 

La réalisatrice danoise reste à ce jour la seule femme à avoir remporté un Golden Globe, un Oscar, un Emmy Award et un European Film Award. En 1999, elle signe avec la comédie romantique, The One and Only, le succès de l’année au Danemark, puis elle s’intéresse au style Dogme 95, avant de mettre un pied à Hollywood et de s’y épanouir. Ses thèmes préférés sont les relations familiales qui dysfonctionnent, notamment dans Brothers, en 2004, et After the Wedding, sorti en 2007. En 2011, le thriller Revenge, lui vaut l’Oscar du meilleur film étranger. Elle est en train de tourner pour Netflix le thriller post-apocalyptique The Bird Box, avec Sandra Bullock et John Malkovich.

THIERRY FREMAUX

 

Thierry Frémaux est un grand nom du cinéma français. Depuis 2004, il contri­bue au succès du très célèbre Festi­val de Cannes en tant que Délégué général. Né en 1960, il grandit dans la banlieue lyonnaise où il étudie l’histoire sociale du cinéma et travaille comme bénévole à l’Institut Lumière dès sa création. Il en devient le directeur artistique en 1997. En 1999, il rejoint Gilles Jacob en tant que délégué artistique du Festival de Cannes, tout en restant fidèle à l’Institut Lumière dont il est toujours directeur. Son film Lumière! L’aventure commence, sorti en 2016, raconte les débuts du cinéma et l’extraordinaire du 7e art, grâce aux frères Lumière.